« Antichinois », des Indonésiens rechignent à se faire vacciner contre le Covid-19

Le Sinovac, le vaccin administré en Indonésie, est boudé par une large partie de la population.

En Indonésie, les autorités ont constaté la montée d’un sentiment « antichinois ». Conséquence : des Indonésiens refusent de se faire vacciner contre le Covid-19 avec le sérum chinois Sinovac, révèle France Info ce vendredi 11 juin. Une situation d’autant plus problématique que ce produit, homologué par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), représente 90 % des doses injectées dans le pays. Sur les 92 millions de doses reçues, seuls 4 % des Indonésiens ont été vaccinés, complète RFI.

Cette réticence à se faire vacciner proviendrait d’une méfiance envers l’empire du Milieu mal perçu par les Indonésiens. Ces derniers craignent d’être des cobayes pour tester le Sinovac, l’Indonésie étant le pays où sont organisés les essais cliniques. D’après l’étude d’une équipe d’anthropologues, les Indonésiens verraient d’un mauvais ?il les importations des vaccins européens en Chine, preuve que le Sinovac ne serait pas si efficace. L’histoire de la Chine avec le communisme, interdit en Indonésie depuis 1966, est également dans le viseur des Indonésiens.

À LIRE AUSSIGilles Kepel ? Les nouvelles guerres secrètes

Des moyens de pression pour forcer la vaccination

Shaym Graham Davies, directrice du Herb Feith Indonesia Engagement Centre et autrice de l’étude, résume clairement la situation sur les ondes de RFI : « Vous combinez cela aujourd’hui à la peur que les Chinois volent les emplois des Indonésiens, à la peur des délocalisations vers la Chine, et puis enfin au fait que l […] Lire la suite