Birmanie : des diplomates pro-junte se sont emparés de l’ambassade à Londres, évinçant l’ambassadeur favorable à Aung San Suu Kyi

L’ambassadeur est mis à la porte. La junte en Birmanie a ordonné à ses diplomates basés à Londres d’évincer l’ambassadeur favorable à Aung San Suu Kyi, mercredi 7 avril, suscitant la condamnation du Royaume-Uni.

Des diplomates proches de la junte birmane se sont emparés de l’ambassade de Birmanie à Londres, et en refusent l’accès à l’ambassadeur Kyaw Zwar Minn, soutien de la cheffe du gouvernement civil. L’attaché militaire a pris la direction de la représentation, a relevé Kyaw Zwar Minn, dénonçant « une sorte de coup d’État » dans un contexte diplomatique très tendu.

Le ministre des Affaires étrangères britannique, Dominic Raab, a dénoncé jeudi « l’intimidation » de la junte : « Nous condamnons les actions d’intimidation du régime militaire de Birmanie à Londres hier », a-t-il déclaré sur Twitter.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.

Cliquez ici pour le faire.

La mobilisation pro-démocratie ne faiblit pas en Birmanie, plus de deux mois après le coup d’Etat militaire qui a renversé le gouvernement civil. Des dizaines de milliers de travailleurs sont en grève et des secteurs entiers de l’économie sont paralysés.

La violente répression du mouvement par la junte se poursuit, avec douze personnes tuées mercredi, selon l’Association d’assistance aux (…)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi