Blanquer et Vidal donnent les premières pistes de la rentrée de septembre

POLITIQUE – En mai, ne fait pas ce qu’il te plaît. Et en septembre non plus. Selon les premières pistes dévoilées par Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal, les ministres de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, la prochaine rentrée scolaire et universitaire ne ressemblera pas aux précédentes. Épidémie de coronavirus oblige. 

Alors que la date du 11 mai, et la réouverture progressive des écoles maternelles et primaires, est dans toute les têtes, le gouvernement planche d’ores et déjà sur les scenarii possibles pour l’automne 2020.

Au programme, notamment, une plus grande place accordée aux cours ”à distance”, pour éviter une trop grande concentration d’étudiants dans les amphithéâtres et autres salles de classe. 

“Scénario mixte”

Invité de France Inter ce vendredi 8 mai, Jean-Michel Blanquer a livré ses quelques premières pistes. “On va préparer un scénario mixte”, a-t-il expliqué en évoquant une “cohérence entre ce qu’il s’est passé pendant le confinement, ce qu’il va se passer maintenant pendant le déconfinement et pendant la troisième période qui est celle des vacances.”

Le ministre a notamment prévu des “groupes de travail” pour dessiner la rentrée.

“On va préparer le scénario mixte. C’est à dire celui qui s’expérimente d’une certaine façon déjà en mai-juin. L’élève est en partie présent en petit groupe, où des activités peuvent physiquement avoir lieu en dehors de l’établissement notamment pour développer le sport et les activités culturelles, et de l’enseignement à distance qui continuerait à être très important”, a-t-il expliqué, comme vous pouvez l’entendre ci-dessus.

Le ministre de l’Éducation nationale a toutefois…

Retrouvez cet article sur le Huffington Post