Comment la macronie se prépare au passage de certaines régions au Rassemblement national

Alors que deux sondages récents évoquent une possible victoire de la liste Rassemblement national, menée par Thierry Mariani, pour les élections régionales en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, le gouvernement tente déjà d’anticiper les conséquences concrètes de cette éventualité. Au-delà de l’impact politique d’un tel séisme, qui renforcerait la dynamique présidentielle de Marine Le Pen, les effets d’image seraient très négatifs pour l’exécutif. A chacun de leurs déplacements dans le Sud, les membres du gouvernement seraient ainsi accueillis par un président de région RN, par exemple.

>>Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Autre conséquence très embarrassante, estime l’exécutif : le festival de Cannes. Pour de très nombreux ministres, il est insupportable d’imaginer des élus RN apparaitre sur les photos des magazines, à côté d’acteurs et de personnalités du monde entier.

Un plan de relance à quatre mains

En dehors de ces symboles, le plus fâcheux pour l’Elysée serait que le RN puisse être crédité des bénéfices du plan de relance, impulsé par le gouvernement dans la région. L’exécutif a particulièrement investi en Paca, notamment dans l’économie locale et les infrastructures. Un plan cousu à quatre mains par Emmanuel Macron et Renaud Muselier, président sortant LR de la région à un moment où le chef de l’Etat était encore convaincu de la victoire du Président sortant de la région.

Après une bataille politique et plusieurs déclarations contradictoires, la m…

Lire la suite sur Europe1