Covid-19 : « Il faut vacciner tous les Français, la pandémie n’est pas derrière nous »

Comment éviter que la vaccination stagne ? L’OMS a mis en garde l’Europe contre le niveau insuffisant de vaccination. « La couverture vaccinale est loin d’être suffisante pour protéger la région d’une résurgence », avait déclaré son directeur jeudi. Un problème qui pourrait devenir sérieux alors que la campagne vaccinale ralentit. La France a bien des doses en stock, mais une partie de la population rechigne encore. Sur Europe 1 Dominique Le Guludec, la présidente de la Haute autorité de santé, analyse les dynamiques en jeu et évoque les raisons qui doivent motiver les citoyens.

Des populations « moins appétentes à la vaccination »

« Nous avons vacciné une grande proportion des personnes fragiles qui se sentaient vulnérables, qui faisaient des formes sévères. Maintenant la vaccination s’adresse à des plus jeunes qui se sentent moins menacés et donc, évidemment, ils sont moins appétents à la vaccination », estime-t-elle. Pourtant, « il y a également eu des jeunes hospitalisés, en réanimation, ce n’est pas anecdotique ». Elle ajoute : « Il faut vacciner tout le monde parce que cette pandémie n’est pas derrière nous. »

>> EN DIRECTCoronavirus : suivez l’évolution de la situation samedi 12 juin

« L’automne c’est demain »

S’il semble effectivement y avoir une « trêve estivale » et des chiffres en amélioration, celle-ci pourrait n’être que temporaire. « Si nous voulons garder cette trêve à la rentrée, si nous ne voulons pas avoir à prendre à nouveau des mesures coercitives de distanciatio…

Lire la suite sur Europe1