Covid en Roumanie : Dracula ne mord plus, il pique !

Le château de Bran, véritable nom du château de Dracula, en Transylvanie.

La file d’attente s’étend sur quelques centaines de mètres. Des milliers de personnes attendent leur tour pour gravir la petite colline où se trouve le château de Dracula, en Transylvanie, au c?ur de la Roumanie. Mais elles ne sont pas venues dans les Carpates pour rencontrer le vampire le plus célèbre au monde. Leur objectif n’est pas de se faire sucer le sang mais piquer le bras, avec le vaccin Pfizer, qui leur est offert sans rendez-vous. « Nous ciblons surtout les touristes qui sont venus passer le week-end dans la région, affirme le directeur marketing Alexandru Priscu. Mais les locaux et les employés du château sont eux aussi les bienvenus. Nous offrons aussi ce service aux touristes étrangers qui souhaitent se faire vacciner dans le château. »

Commencée à la mi-mai et prévue pour un mois, l’opération « Pfizer chez Dracula » est un succès. Plusieurs milliers de personnes se sont fait vacciner dans la salle de torture de cette forteresse dont les fondations ont été construites par les chevaliers teutoniques en 1211. Plus de 3,6 millions de Roumains ont reçu une dose de vaccin contre le Covid dans ce pays de 19 millions d’habitants qui espère franchir le cap de cinq millions de vaccinés d’ici début juin. « Ces centres sont destinés à tous ceux qui veulent se faire vacciner, mais rechignent à prendre rendez-vous en ligne », a déclaré Beatrice Mahler, directrice de l’hôpital Marius Nasta de Bucarest, venue prêter main-forte aux dizaines de médecins instal […] Lire la suite