Dîners clandestins : aucun ministre présent, assurent le chef Leroy et Gabriel Attal

L’avocat du chef cuisinier a dénoncé un « mauvais procès » fait à son client.

L’invraisemblable feuilleton des dîners clandestins se poursuit. Le cuisinier Christophe Leroy, soupçonné d’avoir organisé ces repas luxueux notamment au Palais Vivienne de Pierre-Jean Chalençon, a affirmé jeudi 8 avril par la voix de son avocat que ces agapes étaient légales et qu’aucun ministre n’y avait participé. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a pour sa part affirmé à l’issue du conseil des ministres ne disposer d’« aucune information sur la participation de membres du gouvernement » à ces dîners.

Le président Emmanuel Macron a rappelé en conseil des ministres que « tous ceux qui ont des responsabilités devaient être exemplaires » dans le respect des mesures de lutte contre le Covid-19, et prévenu qu’il n’y aurait « aucune complaisance » à l’égard des contrevenants, a rapporté Gabriel Attal. Le chef de l’État a aussi dit « son attachement à ne pas rentrer dans une société de la délation et de la calomnie permanente », selon le représentant du gouvernement.

« Aucun membre du gouvernement n’a participé aux repas »

Lors de la perquisition menée mercredi à son domicile parisien, Christophe Leroy « a pu remettre un certain nombre de documents établissant que les prestations qu’il a effectuées l’ont été, comme la loi l’autorise, dans des domiciles privés et non pas dans des établissements recevant du public (ERP) de type restaurant », indique Me Thierry Fradet dans un communiqué. « En tout état de cause et contrairement à ce qui a été affirmé de […] Lire la suite