Elle étouffe à mort son fils de 8 avec un sac plastique et faire croire à des cambrioleurs : 16 ans de prison

09H42

Catherine De Conto était jugée depuis lundi devant la cour d’assises de Chalon-sur-Saône pour le meurtre de son fils Luca, âgé de 8 ans, dans la nuit du 4 au 5 février 2018 à Saint-Rémy.
Vers 2H00 du matin, la mère de famille avait appelé la police pour dire que deux cambrioleurs encagoulés s’étaient introduits à leur domicile et l’avaient roué de coups.
Ils s’étaient introduits dans la chambre de son fils et avaient étouffé à mort Luca avec un sac en plastique.
Les secours, arrivés sur les lieux, n’avaient pu que constater le décès de l’enfant.
La mère de famille a maintenu cette version pendant toute l’enquête avant de craquer au début du procès : « Je suis coupable… C’est moi qui… ai tué mon fils… mon bébé »
Au fil du procès, la mère a péniblement admis avoir monté une mise en scène pour ne pas être accusée. Elle a confessé avoir étouffé Luca avec sa couette avant de placer un sac plastique sur sa tête « pour faire croire que c’étaient des cambrioleurs ».
Elle a été condamnée vendredi à 16 ans de réclusion criminelle.