Immobilier : depuis le début de la crise sanitaire, la Creuse a la cote

La Creuse prend sa revanche. Souvent moqué comme étant une terre rurale de la diagonale du vide, le département fait aujourd’hui face à un regain d’intérêt sans précédent. Depuis quelques mois, le secteur immobilier y connait un véritable boom. Un boom des locaux qui franchissent le pas de devenir propriétaires, mais surtout une ruée venue de toute la France, notamment des grandes villes. Dans la Creuse, les maisons avec jardin à des prix très abordables séduisent. Les agents immobiliers, eux, se frottent les mains.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

80 à 100 mails par jour, 16 compromis de vente en un mois

Encore une visite à Aubusson, ce matin, en plein centre-ville. « Je travaille chez moi, donc j’ai besoin d’espace, d’un bureau et deux chambres », explique Karine, en visite dans un immeuble de 200 mètres carrés, au prix de 60.000 euros. Les yeux de la Parisienne, âgée de 45 ans, s’illuminent. La Creuse, elle n’y avait pas pensé avant. Il faut dire que le territoire est très isolé et l’offre de transports n’y est pas des plus garnies, admet Karine, mais c’est le prix à payer pour avoir une campagne aussi préservée. Un refuge à l’écart des grandes villes et du Covid, voilà ce que viennent chercher les nouveaux propriétaires dans cette Creuse longtemps restée mal-aimée.

À la tête de trois agences immobilières dans le département, Emmanuel Marcon reçoit, lui, entre 80 et 100 mails par jour depuis le mois de juin. Certes, il croule sous le trav…

Lire la suite sur Europe1