Laboratoire. Origines du Covid-19 : la Chine envoie balader l’OMS et son “arrogance”

Le vice-ministre chinois de la Santé a vertement exprimé son sentiment envers l’intention de l’Organisation mondiale de la santé de passer à la deuxième phase de l’enquête sur les origines de la pandémie, a condamné le retour à la théorie de la “fuite d’un laboratoire” et a dénoncé un “manque de respect envers le bon sens et de l’arrogance envers la science”.

La Chine, par la voix de son vice-ministre de la Santé Zeng Yixin, n’y est pas allée par quatre chemins pour désapprouver la proposition de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de poursuivre l’enquête à Wuhan sur les origines de la pandémie de Covid-19, rapporte ce 22 juillet le South China Morning Post.

Zeng Yixin a dénoncé un “manque de respect envers le bon sens et de l’arrogance envers la science”, s’est dit “extrêmement surpris” par ce retour à la théorie de la “fuite d’un laboratoire”, et a ajouté :

En aucune façon nous ne pouvons accepter la proposition d’une telle enquête.”

Il y a une semaine, le 15 juillet, “les États membres de l’OMS avaient reçu une circulaire détaillant les propositions de l’agence quant aux prochaines étapes pour passer à la deuxième phase de ses efforts pour retracer l’origine du Sars-CoV-2”, rappelle le quotidien anglophone qui a son siège à Hong Kong.

À lire aussi: Pandémie. Biden veut une enquête sur les origines du Covid-19, la Chine crie à la manipulation

Mais, “citant les conclusions de l’équipe d’experts de l’OMS publiées en mars”, quelques semaines après sa visite à l’Institut de virologie de Wuhan, “Zeng a déclaré que le Covid-19 était très certainement une zoonose qui s’était

[…] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :