Le CSA met en demeure C8 dans l’affaire de Cyril Hanouna et de la Skyline Airways

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel pointe à nouveau des dysfonctionnements dans la tenue de l’antenne de C8. Cette fois, le CSA met en demeure la chaîne pour non-respect des règles de parrainage. En cause, des faits qui remontent à 2019. Cyril Hanouna avait, dans son émission Touche pas à mon poste, fait la promotion d’une compagnie aérienne inconnue, Skyline Airways. Une entreprise fantôme qui vendait en réalité des vols qui n’étaient jamais assurés.

>> Retrouvez tous les journaux des médias en replay et en podcast ici

Mais ce n’est pas le caractère légal ou non de l’entreprise qui est mis en cause par le CSA. Le régulateur de l’audiovisuel dénonce la promotion même d’une entreprise dans l’émission. Pour le CSA, cette étonnante forme de publicité, au beau milieu du programme et par la voix de son animateur, relève du non-respect des règles de parrainage.

Pas la première sanction contre C8

La mise en demeure de C8 n’est pas la première sanction prise par le CSA à l’encontre de la chaîne du groupe Canal+. En 2017, le CSA privait C8 de publicité à cause d’un « canular » homophobe diffusé dans Touche pas à mon poste, la sanction la plus marquante prise contre la chaîne. Des dossiers pour sexisme, insultes et agressions sexuelles se sont accumulés au fil des années contre les émissions de Cyril Hanouna.

Une prochaine sanction pourrait être formulée par le CSA à l’encontre de C8. Le régulateur a ouvert un nouveau dossier en avril 2020, après la diffusion d’une fausse carte c…

Lire la suite sur Europe1