Le « Jeune Homme tenant un médaillon » de Botticelli aux enchères

80 millions de dollars. C’est l’estimation que pourrait atteindre un portrait attribué au maître florentin. Il passera sous le marteau de Sotheby’s à New York le 28 janvier.

S’offrir un Botticelli à accrocher au mur ? C’est possible, bien que les tableaux de la Renaissance italienne soient très peu nombreux à apparaître sur le marché de l’art. Sandro Botticelli (1445-1510) est considéré comme l’un des plus grands artistes de la Renaissance italienne. On lui doit notamment les images attachantes et éternelles de chefs-d’?uvre allégoriques tels que Le Printemps ou La Naissance de Vénus.

« Un peintre dont le prestige s’est accentué avec le temps, même après sa mort. Son style était jugé démodé à côté des grandes manières de Raphaël ou de Michel-Ange. C’est à la fin du XIXe siècle et un regain d’intérêt pour le quattrocento que Botticelli a repris une place d’artiste admiré de la Renaissance », nous apprend Christopher Apostle, directeur du département des tableaux anciens chez Sotheby’s à New York.

Art ©  RAFFAELLO BENCINI, BRIDGEMAN IMAGES
Art © RAFFAELLO BENCINI, BRIDGEMAN IMAGES
Art ©  RAFFAELLO BENCINI, BRIDGEMAN IMAGES
Art © RAFFAELLO BENCINI, BRIDGEMAN IMAGES

SANDRO BOTTICELLI, PRIMAVERA, GALERIE DES OFFICES, FLORENCE et SANDRO BOTTICELLI, LA NAISSANCE DE VÉNUS, GALERIE DES OFFICES, FLORENCE © RAFFAELLO BENCINI, BRIDGEMAN IMAGES

Le maître est quasi inexistant dans les ventes aux enchères, ses toiles n’étant plus la propriété de collections particulières mais bien souvent conservées dans les plus grandes institutions muséales du monde. En 2019, une toile en mains privées fut proposée à 30 millions de dollars par une galerie à Londres lors de la foire Frieze Masters, mais il ne trouva pas preneur. Sous le marteau, le dernier record pour un Botticelli remonte à 2013 pour son ?uvre titrée La Vie […] Lire la suite