Le vieux chien de Joe Biden moqué, les défenseurs des chiens montent au créneau

Le chien de Joe Biden, Champ, le 10 mai 2012 – WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

L’histoire, notamment relayée par le HuffPost, a des airs de canular. Elle implique la chaîne de télévision américaine ultra-conservatrice Newsmax, propriété d’un ami de Donald Trump, et un des chiens du nouveau président des Etats-Unis Joe Biden: à savoir le dénommé Champ, un berger allemand âgé de 12 ans.

Le canidé, d’un âge avancé, a été bien malgré lui au coeur de commentaires désobligeants proférés sur le plateau de la chaîne de télévision. Au cours d’une émission vendredi dernier, le présentateur Greg Kelly montre une photographie du berger allemand, allongé sur un tapis, les poils légèrement grisonnants.

« Avez-vous vu ce chien? », pointe-t-il de son stylo. Je veux vous montrer quelque chose que j’ai remarqué. (…) J’adore les chiens! Ce chien a besoin d’un bain et d’un peigne, d’amour et de soins », déclare ensuite le présentateur, insinuant sans aucune preuve que le chien du président américain manquerait de ces attentions. « Ce chien ressemble, je suis désolé, à un chien de dépotoir », ose même Greg Kelly.

Cette réflexion lunaire ne s’arrête pas là, puisqu’un invité de l’émission réagit à son tour et abonde: « Il a l’air très sale et échevelé, très différent de ce à quoi doit ressembler un chien présidentiel. »

Les défenseurs des animaux en colère

La chaîne de télévision américaine CNN a même consacré un sujet à cette affaire, évoquant les réactions de certains défenseurs des chiens de Joe Biden:

« Retenez-moi », écrit ainsi un internaute sur Twitter. « S’en prendre à l’apparence d’un chien âgé est un nouveau coup bas », renchérit un autre. « Ce chien est une brave bête, ce type est un abruti », s’insurge encore un troisième utilisateur du réseau social.

Sur le réseau, le compte Twitter (humoristique) consacré aux « premiers chiens des Etats-Unis » a même réagi: « Un humain dit que je suis une vieille et belle bête, c’est tout ce qui compte », peut-on lire dans un tweet accompagnant une photo de Champ. L’histoire a donc fait couler beaucoup d’encre.

Article original publié sur BFMTV.com