Lutte contre le covid : les confinements locaux, nouvelle stratégie gouvernementale ?

Des restrictions cousues main. Après la stratégie nationale de lutte contre le coronavirus, le gouvernement semble vouloir désormais appliquer ses mesures en fonction de la situation sur le terrain. « Compte tenu de la situation, il vaut mieux régionaliser », a confirmé à des élus locaux de Côte-d’Or Emmanuel Macron, lors de son déplacement en Bourgogne mardi, au lendemain de l’annonce de restrictions spécifiques à la bande littorale des Alpes-Maritimes

>> EN DIRECT –Coronavirus : suivez l’évolution de la situation mardi 23 février

L’approche locale, nouvelle logique gouvernementale

La logique est d’avoir une approche locale car les situations sont différentes en fonction des régions, précise l’entourage du président. L’Elysée veut donc faire du cas par cas. Outre Nice et le littoral maralpin, qui vont connaître deux week-ends de confinement, des « mesures de freinages supplémentaires » sont attendues à Dunkerque. Et pour réussir cette nouvelle stratégie, Matignon compte sur le couple préfet-maire. Une idée qui semble déjà porter ses fruits, puisque le maire de Nice, Christian Estrosi, a salué les nouvelles restrictions.

De son côté, le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete, a déjà précisé qu’il ne s’opposerait pas « à un confinement s’il devait avoir lieu, parce que c’est une décision difficile qui est prise ». Néanmoins, l’édile avance « qu’il faut tout tenter avant [de mettre en place] des mesures de privation de liberté. […] Nous voulons donner une dernière chance à l…

Lire la suite sur Europe1