Messe sans masque à Paris : une procédure canonique ouverte

Après la messe célébrée samedi sans respect des consignes sanitaires à l’église Saint-Eugène-Sainte-Cécile (IXe arrondissement de Paris), le parquet avait déjà ouvert une enquête pour mise en danger de la vie d’autrui.

Une messe sans masque et sans distanciation physique a suscité la polémique après Pâques. Elle a eu lieu en l’église de Saint-Eugène-Sainte-Cécile, dans le IXème arrondissement de la capitale. En réponse, l’archevêque de Paris a annoncé mercredi 7 avril l’ouverture d’une procédure canonique visant le curé de la paroisse. Cette procédure, qui relève du droit de l’église, pourrait aboutir à des sanctions.

Cette messe en rite traditionnel a eu lieu samedi. Dans une vidéo de l’office, on voit des prêtres, sans masque et très proches les uns des autres, donner l’hostie directement dans la bouche des fidèles. Dans l’église, les croyants, pour beaucoup visiblement âgés, sont serrés les uns aux autres. Le diocèse de Paris s’était dit mardi « stupéfait devant le non-respect évident des consignes essentielles de distanciation, de port de masque ».

Le diocèse de Paris insiste sur les gestes barrières

Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, a annoncé dans un communiqué « l’ouverture d’une procédure canonique à l’encontre du curé de la paroisse Sainte-Eugène-Sainte-Cécile, parce que, selon les informations portées à la connaissance du diocèse de Paris, il n’aurait pas fait respecter, au sein de son église, les mesures sanitaires en vigueur pour lutter contre la pandémie Covid-19 ».

À LIRE AUSSIEXCLUSIF. L’hygiène des Européens au défi du Covid-19

Ces mesures « avaient pourtant fait l’objet de consignes claires, régulièrement rappelées, par le diocèse de Paris, à l’ensemble […] Lire la suite