Mort de Shunsuke Kikuchi, compositeur mythique de « Goldorak » et « Dragon Ball »

Le compositeur japonais Shunsuke Kikuchi, connu pour son travail sur Dragon Ball et Goldorak, et unanimement considéré comme un des plus grands musiciens de l’industrie japonaise, est mort à l’âge de 89 ans cette semaine, a annoncé mercredi la Japan Music Copyright Association

Souvent présenté comme le « Ennio Morricone des animes », Shunsuke Kikuchi a composé des centaines de bandes originales qui ont bercé plusieurs générations des années 1970 ux années 1990. Il s’était retiré en 2017 pour des raisons de santé. 

Comme le célèbre compositeur italien mort l’année dernière, Shunsuke Kikuchi « utilisait rarement une grande formation classique, mais un ensemble d’instruments assez réduit, reposant surtout sur les cuivres et les percussions, accompagné parfois d’une basse apportant ainsi une touche plus moderne. Ses mélodies étaient simples et très identifiables. Il suffit d’écouter quelques uns de ses thèmes pour retrouver immédiatement l’ambiance d’un film ou d’un épisode », a analysé le spécialiste de l’animation japonaise Olivier Fallaix sur son site.

La filmographie de Shunsuke Kikuchi est étourdissante. Débutant dans les années 1960, il collabore principalement avec la Toei et signe la musique de dizaines de séries cultes comme Albator 84 (1982-1983), Dr. Slump (1981-1986), Doreamon (1979-2005) ou encore Kamen Rider (1973), qui lui permet pour la première fois de se faire connaître du grand public au Japon.  

Shunsuke Kikuchi reste indissociable des séries animées Dragon Ball (1986) et Dragon Ball Z (1989), dont il contribue en partie au succès. Pour les besoins de DBZ, il signe pas moins de plusieurs centaines de thèmes musicaux – et sera récompensé à quatre reprises pour son travail sur la série. 

Acteur majeur de l’histoire de l’animation japonaise, Shunsuke Kikuchi est aussi l’auteur de plusieurs chansons connues mondialement, comme Urami-Bushi, tube de Meiko Kaji composé pour le film La Femme Scorpion en 1974, et entendu depuis dans Kill Bill de Quentin Tarantino.

Article original publié sur BFMTV.com