Myriam, 37 ans, tuée d’une balle dans la tête : ses meurtriers ont tenté de scier son crâne

11H34

Quatre hommes et une femme étaient jugés devant la Cour d’Assises du Tarn pour le meurtre de Myriam Fedou Bonsirven.
Le cadavre calciné de cette castraise de 37 ans avait été retrouvé le 24 septembre 2017 dans un fossé, en contrebas d’une route, à Roullens, dans l’Aude.
La veille, les accusés avaient emmené la victime, sous la menace d’une arme, dans une maison abandonnée à la campagne, du côté de Cambon-lès-Lavaur, pour qu’elle s’explique sur son implication dans le vol d’un véhicule.
L’un des suspect avait pointé son pistolet sur le front de la mère de famille et aurait « tiré accidentellement, la tuant sur le coup ».
Fabrice Eygler, l’auteur du tir mortel, a été condamné vendredi à 18 ans de réclusion criminelle.
Ryan Habib a écopé d’une peine de 15 ans de prison pour avoir voulu faire avouer à Myriam Fedou le vol de la voiture d’une de leurs amies, Anissa Dubreucq, condamnée, elle, à 16 ans.
David Rougé a été condamné à 3 ans pour avoir tenté d’enlever la balle logée dans la tête de la victime avec une lame de scie à métaux, avant de transporter le corps.
Koem Dubreucq, le frère d’Anissa, a été condamné à 12 mois avec sursis pour avoir, le matin de la mort de la victime, menacé celle-ci avec un pistolet factice, point de départ de tous les événements qui ont conduit à sa mort.
Tous les protagonistes appartiennent au milieu de la toxicomanie.