Production du roquefort : l’association L214 porte plainte pour « sévices graves » contre un abattoir près de Rodez

L’association L214 annonce qu’elle porte plainte pour « sévices graves » contre l’abattoir Arcadie Sud-Ouest, indique-t-elle mercredi 23 juin dans un communiqué. Cet abattoir, situé près de Rodez, dans l’Aveyron, a déjà « été épinglé par les services vétérinaires il y a quatre ans » pour l’étourdissement et la mise à mort des ovins, d’après l’association et n’aurait pas modifié ses pratiques depuis.

Des images d’agneaux malades ou qui agonisent

L214 publie un montage vidéo, avec des images tournées en février dernier dans « l’un des plus gros élevages où sont engraissés 120 000 agneaux par an, ainsi que dans un abattoir industriel où ils sont abattus ». Ces deux structures aveyronnaises sont impliquées dans la filière de production du roquefort, produit à partir du lait de brebis. Les trois quarts des agneaux de cette filière « sont envoyés dans des élevages intensifs pour y être engraissés, puis transportés à l’abattoir », explique l’association.

Dans la vidéo intitulée « La face cachée du roquefort », on voit des images tournées dans la SARL Grimal située à Rullac-Saint-Cirq, d’après l’association L214. Elles « montrent des milliers d’agneaux entassés sans accès à l’extérieur. De nombreux agneaux sont malades, certains agonisent pendant des heures sans recevoir de soins. Des bacs d’équarrissage sont remplis d’animaux morts. »

Les mauvaises pratiques et les cadences infernales entraînent la saignée et (…)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi