Romain, 13 ans, découvert décapité et mangé : le suspect avait déjà pendu ses chiens

09H01

Dimanche soir, vers 23H00, une habitante de la rue Lubières à Tarascon (13) a signalé la disparition de Romain, son fils de 13 ans, à la police.
Simultanément, un résident de la même rue a appelé les forces de l’ordre pour signaler les agissements suspects de son voisin.
Les policiers se sont alors rendus au 41 de la rue Lubières et ont dû casser la porte pour pénétrer dans le logement.
A l’intérieur, ils ont découvert le corps sans tête de l’adolescent de 13 ans dans un sac. La tête et le bras ont été sciés, et la tête a été retrouvée dans un seau dans la salle de bains. Elle a été partiellement mangée.
« Il y a sur le corps des traces d’arrachages de chair. Je ne sais pas comment ces morceaux de chair ont été arrachés. Cela peut vouloir dire avec un couteau, avec des pinces ou avec les dents » a précisé le procureur.
Un vaste dispositif a été déployé pour retrouver le locataire des lieux. Il a finalement été localisé dans une impasse où il a été abattu par un policier adjoint en prenant la fuite.
Cet homme s’appelait Arthur. Il était connu des services de police pour des actes de violences et il souffrait de troubles psychiatriques.
Il venait de sortir d’un court séjour en hôpital psychiatrique. Son comportement inquiétait les habitants depuis plusieurs semaines.
Selon une voisine, Arthur avait déjà pendu et égorgé ses chiens.
Selon les premiers éléments de l’enquête, vendredi soir, sous l’emprise de l’alcool, le meurtrier a abordé Romain dans la rue et lui a proposé de l’accompagner chez lui.
« Il a tué mon fils. Il a tué mon bébé » a hurlé la mère de Romain lundi, avant de s’effondrer.