Un infirmier vendait des attestations de déplacement des Hôpitaux de Paris entre 30 et 50 euros sur Snapchat.

Deux personnes sont suspectées de vendre des attestations de déplacement, un étudiant infirmier à Paris et un autre complice de Bagneux dans les Hauts-de-Seine. Ils vendaient de vrais justificatifs des hôpitaux de Paris sur Snapchat à des personnes désirant contourner le confinement.

L’attestation professionnelle avait un en-tête des hôpitaux de Paris et signée d’un médecin. Ils la vendaient entre 30 et 50 euros sur Snapchat.

Les deux suspects sont à peine âgés d’une vingtaine d’années, ils publiaient sur Snapchat des offres alléchantes, une attestation professionnelle des Hôpitaux de Paris signée par un vrai médecin de l’hôpital Henri-Mondor de Créteil. Un document qui permet de se déplacer librement pendant le confinement sans devoir remplir à chaque fois son attestation individuelle.

Ils ont été repérés par les gendarmes et ont été interpellés. L’un deux, un étudiant en soins infirmiers, inscrit en deuxième année à Paris. Après leur garde à vue, les deux hommes ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel pour « association de malfaiteurs au préjudice de l’hôpital Henri-Mondor », rapporte Le Parisien.