Un jambon-beurre en allant du Royaume-Uni au continent ? Ce sera bientôt interdit


Illustration d’un sandwich jambon-beurre. — Gerard Lacz / Rex Featu/REX

Ça y est, le trajet est passé, sur ou sous la Manche. Et quoi de mieux, en arrivant en France depuis le Royaume-Uni, que d’engloutir le petit jambon-beurre préparé le matin même avant le départ ? Eh bien à cause du
Brexit qui se profile, ce ne sera pas possible.

« A partir du 1er janvier 2021 [date à laquelle le pays est censé avoir définitivement quitté l’Union], vous ne pourrez pas introduire dans l’UE des produits d’origine animale contenant de la viande ou un produit laitier (par exemple un sandwich jambon-fromage) », a détaillé l’exécutif britannique sur son site internet cette semaine.

Exit le saucisson, les yaourts…

Cette interdiction d’importer certains produits animaux au sein de l’Union européenne risque d’affecter en premier lieu les chauffeurs de poids lourds effectuant de fréquents trajets entre les deux zones. Elle vise à éviter l’introduction de maladies animales infectieuses car ces produits sont susceptibles de véhiculer des agents pathogènes. Outre la viande et le lait, tous les produits à base de viande ou de lait sont concernés, comme le pâté, le saucisson, le beurre ou le yaourt.

Des exceptions sont toutefois prévues pour le lait en poudre et les aliments pour nourrissons, le miel, les escargots ainsi que pour les aliments spéciaux pour animaux familiers requis pour des raisons médicales, en quantité limitée (jusqu’à 2 kg par personne). Les produits de la pêche (frais ou préparés) sont eux autorisés jusqu’à 20 kg par personne, tandis que les pâtisseries, biscuits et bonbons sont exemptés. « Tous les produits animaux non conformes à ces règles doivent être remis à l’arrivée dans l’UE en vue de leur élimination officielle », sous peine d’amende ou de poursuites pénales, selon le règlement européen.

Les négociations continuent

Après être sorti de l’Union européenne le 31 janvier 2020, le Royaume-Uni quittera le soir du 31 décembre​ l’union douanière et le marché unique européen, à l’issue d’une période de transition durant laquelle les règles européennes ont continué de s’appliquer.

Londres et Bruxelles sont engagés dans d’ultimes et difficiles négociations pour tenter de trouver un accord sur leur relation post-Brexit avant cette date fatidique, mais celles-ci butent notamment sur la pêche.



Source link