Un quinquagénaire commande des viols d’enfants en direct sur le net : 6 ans de prison

17H00

Le mois dernier, un homme d’une cinquantaine d’années a comparu devant le Tribunal de Paris pour complicité d’agression sexuelle sur mineurs de moins de 15 ans.
Cet adepte du « live streaming » a commandé, acheté et visionné sur le net des séances en direct de viols d’enfants.
Véronique Béchu, cheffe du groupe central des mineurs victimes (GCMV), a observé une explosion de cette pratique depuis le début de la pandémie.
Car, avec la fermeture des frontières, les pédocriminels n’ont plus la possibilité de faire du tourisme sexuel.
Une séance de viol de mineurs de 40 à 45 minutes coûte 15 euros, une séance de torture 50 euros. « Avec 50 euros aux Philippines, une famille peut vivre un mois » a expliqué Véronique Béchu.
Le pédocriminel détermine le scénario et peut demander en direct ce qu’il désire.
Actuellement, le groupe de Véronique Béchu travaille sur vingtaine de procédures en cours et soupçonne 300 Français résidant en France de s’adonner à cette pratique.
Le quinquagénaire a été condamné le mois dernier à 6 ans de prison ferme.
C’est la deuxième condamnation en France pour des faits de cette nature. En janvier 2020, un pilote de ligne français, résidant à Singapour, avait été condamné à cinq ans de prison ferme.