Une femme décède après une transplantation de poumons infectés par le Covid-19

08H02

Une femme est décédée dans le Michigan, aux États-Unis, après avoir contracté le Covid-19.
La victime avait reçu la transplantation de deux poumons de la part d’une femme décédée d’une grave lésion cérébrale dans un grave accident de la route.
Un test Covid avait été effectué à parti d’échantillons prélevés dans le nez et dans la gorge de la défunte mais il s’était avéré négatif.
Mais, trois jours après l’opération, la receveuse d’organes a commencé à souffrir de fièvres, de chute de tension, de problèmes de respiration…
Elle a effectué un test Covid qui était positif.
Son état de santé s’est progressivement dégradé et elle est décédée 61 jours après l’opération, malgré plusieurs tentatives de traitements, notamment à base de remdesivir.
Il s’agirait du premier cas de transmission du Covid via une transplantation d’organe.
« Nous n’aurions absolument pas utilisé les poumons si nous avions eu un test Covid positif » précise le Dr Daniel Kaul, directeur du service de transplantation des maladies infectieuses de Michigan Medicine.