VIDÉO – Olivia Ruiz : quand sa maman la suppliait de faire « au moins une chanson commerciale »

« Tu as tracé ton chemin droite dans tes bottes avec beaucoup d’exemplarité, avec beaucoup de sincérité sans jamais renoncer à tes convictions. On est très fiers de toi. On t’aime très très fort. » C’est un message vidéo très touchant qu’a adressé le père d’Olivia Ruiz à sa fille dans Les Enfants de la télé ce dimanche 22 novembre sur France 2. « Je suis toute émue », a réagi la chanteuse révélée dans la première saison de la Star Academy, mais qui a toujours tenu à garder sa liberté, parfois contre le gré de sa famille modeste.

« Les pauvres, ils en ont bavé avec moi, je vous jure », a confié celle qui révèle avoir été une adolescente qui « faisait connerie sur connerie ». « Ensuite, au moment où tout arrive avec la Star Ac’, on me proposait des gros chèques pour aller chanter en boîte, et je disais : ‘Non, papa et maman, j’en ai assez fait là de concessions, J’attends », s’est-elle souvenue avec le sourire. « Mais, elle est folle ! », se disaient ses parents dépités de voir de grosses sommes d’argent s’éloigner. Sa mère la suppliait : « Fais juste une chanson commerciale, et après tu fais ce que tu veux, mais fais-en juste une. »

Quelques années plus tard, les parents de la jeune chanteuse ont enfin pu souffler : elle a fini par rencontrer le succès avec plusieurs tubes comme J’traine des pieds et La Femme chocolat en 2005. Des chansons arrivant à satisfaire la critique et public. Mais Olivia Ruiz n’aime pas se reposer sur ses lauriers. Elle a donc pris le risque d’aller voir (…)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO – Raphaël Enthoven : « Ceux qui consomment du porno sont ceux aussi qui vont à l’église »
Kate Middleton et William en deuil… Ils annoncent la perte d’un être cher
Flashback – Melania Trump excédée par une blague déplacée sur son fils Barron
Roi de Thaïlande : qui est Srirasmi, la plus scandaleuse de ses ex-épouses ?
VIDÉO – Éric Dupond-Moretti : « Je ne suis pas le paillasson sur lequel on s’essuie ! »