« Vos propos font honte à ceux qui protègent nos concitoyens »: Darmanin reproche aux insoumis de bouder le rassemblement des policiers

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a répondu d’une manière incisive à la France insoumise, le parti ayant décidé de ne pas se rendre au rassemblement des policiers prévu ce mercredi à Paris. – BFMTV

« Vous arrivez encore à mettre un degré supplementaire à la bassesse ». Gérald Darmanin n’a pas du tout apprécié la décision prise par le parti de la France insoumise (FI) de ne pas participer au rassemblement de policiers prévu ce mercredi devant l’Assemblée nationale.

« Alors que le sang n’est pas séché, alors que des policiers sont assassinés et après les propos ignomineux de votre président de groupe, vous arrivez encore à mettre un degré supplementaire à la bassesse », a déclaré le ministre de l’Intérieur ce mardi à l’Assemblée nationale.

« Vos propos font honte »

Le député insoumis Ugo Bernalicis a appelé dans l’Hémicycle le locataire de Beauvau à renoncer à se rendre à la « marche citoyenne » initiée après la mort du brigadier Éric Masson à Avignon.

« Ainsi vous vous autorisez à manifester avec les policiers devant l’Assemblée nationale, et pour dire quoi? Pour dire aux députés que c’est la police qui fait la loi? C’est inacceptable! », a accusé le parlementaire, « en agissant de la sorte vous manifestez contre le peuple et vous violez l’ordre républicain ».

Réponse incisive du ministre: « au lieu de soutenir ceux qui abattent l’ordre républicain pour mieux prolonger votre idéologie mortifère, vous désarmez la police nationale par vos propos et vos insultes ».

« Nous pensons que les policiers et les gendarmes sont les enfants des soldats de l’an II […] et vos propos font honte à ceux qui tous les jours protègent nos concitoyens », a ajouté Gérald Darmanin.

« Je serai toujours de leur côté et contre le vôtre »

Le ministre a encouragé les élus du parti de gauche, et notamment leur chef de file Jean-Luc Mélenchon, à avoir « la même dignité que la famille du brigadier tué à Avignon […] la même dignité que la famille de madame Monfermé ».

« Vous aimez les syndicats, sauf ceux qui représentent la police nationale, vous aimez les manifestations même interdites », a ajouté Gérald Darmanin avant de conclure, « devant les exécutions des policiers, je serai toujours de leur côté et contre le vôtre ».

Les députés insoumis ont indiqué ce mardi qu’ils ne participeraient pas au rassemblement des policiers prévu mercredi après-midi devant l’Assemblée nationale, expliquant ne pas partager « les revendications sur la base desquelles les organisations policières appellent à manifester ».

Article original publié sur BFMTV.com